Il y a 35 ans, une chanson de Polnareff transformée en chant de lutte révolutionnaire

Publié le par Nicolas et Justine

C'est apparemment un fait largement ignoré. Aucune trace nulle part sur l'internet francophone. Pourtant depuis bientôt 35 ans l'air de la chanson « Qui a tué grand maman ? » de Michel Polnareff, sortie en France en 1970, est devenu la trame musicale d'un chant révolutionnaire en Corée du Sud. Aujourd'hui encore, elle est reprise dans les luttes des travailleurs et dans les journées de commémoration du soulèvement de Gwangju.
 

오월의 노래. « La chanson de mai ». En 1980, alors que gronde la colère du peuple de Gwangju contre la dictature de Chun Doo-Hwan (전두환), la chanson de Polnareff est radio-diffusée partout en Corée du Sud. Plus que ça : elle est populaire. L'histoire de sa métamorphose est mal connue, tout comme le nom des manifestant(e)s qui, les premiers, changeront le contenu des paroles. L'air de « Qui a tué grand maman ? » allait devenir l'un des symboles majeurs de l'insurrection. Aujourd'hui chantée dans les luttes de travailleurs et jusqu'à tout récemment encore dans les rassemblements de soutien aux familles de victimes du Sewol, elle connaîtra plusieurs versions différentes à travers le temps et les provinces de la péninsule. Nous vous proposons ci-dessous une traduction de la version la plus commune qui s'ouvre sur l'assassinat d'une manifestante par les militaires :


1.꽃잎처럼 금남로에 뿌려진 너의 붉은 피
두부처럼 잘리워진 어여쁜 너의 젖가슴
오월 그날이 다시 오면 우리 가슴에 붉은 피 솟네

Comme les pétales d'une fleur, ton sang rouge vif est répandu sur 금남로 [*Geumnamro, avenue du centre-ville de Gwangju]
Pareil à du tofu, ta poitrine superbe est coupée en deux
Si ce jour de mai revient encore, dans nos cœurs, jaillira du sang rouge.

2. 왜 쏘았지 왜 찔렀지 트럭에 싣고 어디 갔지
망월동에 부릅뜬 눈 수천의 핏발 서려 있네
오월 그날이 다시 오면 우리 가슴에 붉은 피 솟네

Pourquoi avez-vous tiré, pourquoi nous avez-vous piqué [*sans doute référence aux armes utilisées par les soldats pendant la répression] et où êtes-vous allés avec vos camions remplis de cadavres?
Le quartier de 망월 [Mangwol] a des milliers d'yeux injectés de sang
Si ce jour de mai revient encore, dans nos cœurs, jaillira du sang rouge.

3.산 자들아 동지들아 모여서 함께 나가자
욕된 역사 투쟁 없이 어떻게 헤쳐 나가리
오월 그날이 다시 오면 우리 가슴에 붉은 피 솟네

A toutes les personnes en vie, à tous les compagnons, rassemblons-nous et ensemble sortons
Comment pouvons-nous pourfendre cette Histoire honteuse si nous ne luttons pas ?
Si ce jour de mai revient encore, dans nos cœurs, jaillira du sang rouge.

4. 대머리야 쪽바리야 양키놈 솟은 콧대야
물러가라 우리 역사 우리가 보듬고 나간다
오월 그날이 다시 오면 우리 가슴에 붉은 피 솟네 붉은 피피피

Au chauve [référence insolente au dictateur Chun Doo-Hwan], aux Japonais [référence à l'ancienne puissance colonisatrice] et aux Yankees aux grands nez :
Dégagez ! Nous écrirons notre propre Histoire !
Si ce jour de mai revient encore, dans nos cœurs, jaillira du sang rouge ! Du sang ! Du sang !

Merci à Joon Jo (조병준) pour avoir attiré notre attention et à Joohyun (신주현) pour l'aide à la traduction.

Pour en savoir plus sur le soulèvement de Gwangju et son contexte, vous pouvez vous référer à notre article en cliquant ici.

Justine et Nicolas.

Publié dans Feux croisés

Commenter cet article